Patrick Labaune réagit au « dégel » du point d’indice dans la fonction publique

Patrick Labaune, Président du Conseil Départemental de la Drôme, Député de la nation, prend acte de la décision du Gouvernement d’augmenter de 1,2 % le point d’indice de la fonction publique.

Le Président du Département salue la qualité de l’engagement au quotidien des agents départementaux pour les services publics locaux, dans un contexte de réforme territoriale mal conçue, précipitée et donc perturbante.

Patrick Labaune rappelle cependant que cette décision intervient alors même que les Départements mettent déjà en application l’accord relatif aux parcours professionnels, carrières et rémunérations (PPCR) des agents de la fonction publique de 2016 à 2020, qui a lui aussi de très lourdes conséquences financières.

A cet accord, qui coûtera entre 4,5 et 5 milliards d’euros aux contribuables, s’ajouteront les 2,4 milliards d’euros consécutifs à l’augmentation du point d’indice dans un contexte d’explosion des dépenses sociales et de réduction des dotations de l’Etat aux Départements.

Concrètement, le Département de la Drôme sera impacté en année pleine à hauteur de 1,2 millions d’euros suite à l’augmentation du point d’indice, alors qu’il doit déjà absorber, entre 2016-2020, une dépense supplémentaire de 1,4 millions d’euros du dispositifs PPCR.

Ces dépenses non prévues viennent mettre à mal les efforts budgétaires engagés par la nouvelle majorité.

Comme à son habitude le Gouvernement est dans l’entre-deux : une augmentation jugée trop faible par les fonctionnaires et aux lourdes conséquences pour les budgets de la nation et du Département de la Drôme.

Entre le faux-semblant électoral et la rigueur des comptes publics, l’absence du choix reste la pire des politiques.

CP - Dégel du point d’indice dans la fonction publique (230316)