Les Départements solidaires du monde agricole

Dominique BUSSEREAU, Président de l’ADF, accompagné des membres du bureau et des élus de la commission « Nouvelle Ruralité », est venu à la rencontre du monde agricole lors du Salon International de l’Agriculture 2017 le 28 février dernier.

Cette visite a d’abord été l’occasion de rendre hommage à Xavier BEULIN, charismatique Président de la FNSEA, prématurément disparu. Il dressait, dans une interview en janvier 2017, pour le quotidien Les Echos, un portrait pessimiste de la réalité agricole française. Il entrevoyait ainsi la possible disparition de 20 000 à 40 000 exploitations dans les années à venir et une perte de performance pour notre agriculture.

La situation de l’agriculture française demeure très fragile, voire critique dans bien des filières. Les dysfonctionnements structurels sont toujours présents : très forte volatilité des cours (lait, viande), vive concurrence et contraction des marchés qui maintient le prix de la viande, du lait ou des céréales à un niveau très bas. Ces tendances de fond ont été amplifiées, en 2016, par les aléas climatiques et les épizooties animales comme la grippe aviaire dans le sud-ouest.

Acteurs essentiels des solidarités territoriales, les Départements entretiennent un dialogue et un appui constant vers l’ensemble des acteurs de la filière agricole et du monde rural. Certes, les nouvelles dispositions introduites par la loi NOTRe limitent aujourd’hui leur capacité à initier et accompagner des dispositifs diversifiés et adaptés aux contextes locaux. Ils conservent néanmoins la possibilité d’intervenir au titre des lois préexistantes (remembrement, laboratoires départementaux…), de leurs compétences propres, partagées (social, tourisme, culture) ou dans le cadre d’un conventionnement avec les Régions.

Pourtant de nombreuses questions restent aujourd’hui sans réponses comme le financement des Groupements de Défense Sanitaire.

Les Départements participent également au processus de modernisation de notre agriculture par leurs politiques d’aménagement du territoire, de déploiement du Très Haut Débit et le développement des nouvelles technologies devenues indispensables aux agriculteurs. En ont témoigné les échanges avec les responsables de l’Association Générale des Producteurs de Blé et Céréales ou M. Florian BRETON, Président de la Ferme Digitale.

La condition agricole, le devenir de la profession, la reprise des exploitations ou l’installation des jeunes agriculteurs ont également été au cœur des échanges entre les Présidents et les dirigeants de l’Assemblée Permanente des Chambres d’Agriculture, de la FNSEA et JA ainsi que de la Mutualité Sociale Agricole.