François Sauvadet dénonce les propositions parisianistes du rapport FRANCE STRATEGIE

France Stratégie, le Commissariat général à la stratégie et à la prospective placé auprès du Premier ministre, a publié ce vendredi 7 juillet un rapport intitulé « Dynamiques et inégalités territoriales » qui appelle à « repenser » l’investissement sur les territoires en déclin.

Parmi les conclusions de ce rapport, qui présente une vision particulièrement négative des territoires ruraux, il est notamment conseillé de concentrer les ressources publiques dans les grandes métropoles « dans une perceptive de recherche d’efficacité de l’investissement public ».

Les recommandations de ce rapport sont le reflet d’une vision complètement parisianiste particulièrement éloignée des réalités de notre pays. La France dispose d’un immense territoire, le plus grand de l’Union européenne, dont la diversité doit constituer une chance.

Je suis convaincu que l’aménagement du territoire sera l’un des plus grands défis du XXIe siècle. Il répond à un double objectif crucial : garantir la justice spatiale en venant en aide aux territoires défavorisés et améliorer l’organisation économique du pays.

Il ne s’agit donc pas d’opposer villes et campagnes : oui la France a besoin d’une capitale et de métropoles fortes mais cela ne saurait remplacer l’indispensable mise en œuvre des solidarités territoriales pour valoriser les innombrables pépites qui peuplent nos territoires ruraux.

Il faut éviter de se retrouver avec une France à deux vitesses, l’une urbaine, concentrant tous les moyens de l’action publique et l’autre, périphérique et rurale, laissée à l’abandon.

A défaut, c’est le visage même de la France qui en sera transformé.

L’urgence est notamment de poursuivre le déploiement du très haut débit, clé incontournable du développement de nos territoires, qui annihile les distances et permet un développement des initiatives partout. C’est pour cela que le Conseil Départemental de la Côte-d’Or investit près de 74 millions d’euros pour permettre à chaque Côte-d’Orien de disposer d’une connexion internet de qualité !

J’invite donc le Commissaire général à la stratégie et à la prospective Monsieur Jean PISANI-FERRY, à ne jamais oublier la phrase de son illustre père, Edgar PISANI, décédé le 20 juin dernier : « Aménager le territoire, c’est prendre conscience de l’espace français comme richesse et comme devoir ». J’ajouterais qu’abandonner cet aménagement, c’est appauvrir la France et manquer à son devoir.

C’est là toute la logique de la politique que mène le Conseil Départemental de la Côte-d’Or : nous souhaitons une Côte-d’Or équilibrée où chacun puisse se voir un avenir, quel que soit le lieu où il vit et travaille.

Lien vers le site